Les bonnes tables gaspésiennes

Dans: Gastronomie
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 évaluations, moyenne : 3,33 / 5)
Loading...
Photographie : Louis-Philippe Cusson

Visiter une région c’est aussi avoir l’opportunité de savourer sa gastronomie… Nous sommes sans aucun doute une destination gourmande, reconnue pour la qualité et la fraîcheur de ses fruits de mer. Nombre de petites échoppes, mais aussi de bonnes tables vous offriront, toute l’année, une variété impressionnante de poisson et fruits de mer.

Vous êtes en vacances, sans avoir à vous soucier d’horaires et autres tracas. Vous pouvez aisément consulter votre guide touristique, à la rubrique Restauration pour vous donner un aperçu des tables d’ici. Ou simplement y aller selon votre périple, en demandant aux gens de la place quelles sont les bonnes tables locales. Chacun y va de sa spécialité, de la guedille au homard à la bouillabaisse, version gaspésienne en passant par les pétoncles poêlés, poutine aux crevettes et une panoplie de mets locaux, apprêtés avec amour et fierté. Cuisine du marché ou inspiration du terroir, tous y trouveront leur compte et partiront avec un souvenir impérissable de la table conviviale gaspésienne.

Les menus de nos restaurateurs s’enrichissent de la pêche au homard, d’avril à juin et pour le crabe vers les mois d’avril et mai. Certains conservent le homard en « fish tank » une bonne période de l’année afin d’offrir ce délicieux crustacé sur plusieurs mois.

Aussi, depuis peu, Gaspésie Gourmande en collaboration avec Tourisme Gaspésie ont travaillé de près au projet du camion gourmand (Gaspésie food truck) qui désormais sillonne la route. Il sera d’ailleurs au Festival Musique du Bout du Monde le 11, 12, 13 et 14 août. Profitez-en pour vous délecter de bons produits frais gaspésiens!

Pour vous donner un avant-goût, nous partageons ici une recette de Certification Fourchette Bleue, facile à réaliser et délicieuse :

Suprême de flétan de l’Atlantique aux poireaux et à l’huile de truffe
(Plat principal – 4 portions

4 filets (ou darnes) de flétan de l’Atlantique de 150 g chacun environ
4 blancs de poireaux émincés
Eau
Sel et poivre, au goût
100 g beurre
2 échalotes émincées
Sel et poivre
250 ml de fumet de poisson
125 ml de crème à cuisson 15 %
Huile de truffe (facultatif)

  • Dans un petit chaudron, cuire les poireaux avec 30 gr de beurre, 60 ml d’eau, sel et poivre. Couvrir et étuver 15 minutes à feu doux.
  • Placer les filets de flétan dans une sauteuse beurrée, avec les échalotes, le sel, le poivre et le fumet de poisson. Recouvrir d’un papier sulfurisé beurré et cuire au four à 180 °C (350 °F), environ 10 minutes. Réserver les filets de poisson au chaud.
  • À feu vif, réduire le fumet de moitié. Ajouter la crème et laisser réduire encore. Hors du feu, ajouter le beurre froid au fouet.
  • Placer les poireaux étuvés et le poisson dans des assiettes chaudes et les napper de la sauce. Ajouter quelques gouttes d’huile de truffe.

Cette recette peut aussi être réalisée avec du flétan du Groenland (turbot) ou de la baudroie (lotte).

Source : http://www.exploramer.qc.ca/fr/fourchette-bleue



4 commentaires

  • Julie

    11 août 2016 à 20 h 23 min

    Excellente idée de partager cette recette, mais avec un titre comme « Les bonne tables gaspésiennes », je m’attendais à trouver le noms de quelques bons restaurants et la description de leurs spécialités… Je suis un peu déçue. 🙁

    Répondre

  • Louis-Philippe

    12 août 2016 à 10 h 36 min

    Bonjour Julie,
    Il y aura une suite à cet article de blogue ou nous mentionnerons plusieurs bonnes tables gaspésiennes. Continuez à nous suivre!

    Répondre

  • Louis-Philippe

    18 août 2016 à 9 h 03 min

    Rebonjour Julie,
    Voilà qui est fait. Nous avons donné une suite à l’article en publiant les coordonnées de bonnes tables gaspésiennes. Ce n’est pas une liste exhaustive, mais tributaire de Gaspésie Gourmande qui promeut l’utilisation de produits frais du terroir gaspésien.
    Au plaisir!

    Répondre

  • VINCON Alain

    12 août 2016 à 2 h 13 min

    Gaspésie nous voilà !!! Nous serons, mon épouse et moi parmi vous à compter du 17 septembre 2016 et pour une dure de un mois, quel bonheur de retrouver à nouveau votre si beau pays. Bonjours chers cousins, à très bientôt.

    Répondre

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *